Pages

lundi 16 juin 2014

Le piéton du Grand Paris

La bonne formule du livre de voyage

Le piéton du Grand Paris.
Voyage sur le tracé du futur métro. (Parigramme) 
Texte: Guy-Pierre Chomette      Photographies: Valerio Vincenzo

Si vous aimez randonner, explorer le territoire et que vous désespérez de tout voir...
Si, en regardant le paysage autour de Paris à travers la vitre du train, vous vous demandez à quoi ressemblent ces villes traversées en un coup de vent, où vont et vivent ces milliers d'inconnus que vous croisez tout les jours, alors ce livre est pour vous. C'est un grand plaisir de lecture qui éveille des envies: aller visiter le village fantôme de Goussainville, le port de Gennevilliers et son écluse, à quoi ressemble le plateau de Saclay...Le désir de confronter des images mentales à la réalité.

Guy-Pierre Chomette raconte, à la première personne sa randonnée pédestre sur le tracé du futur métro. Il décrit son cheminement en temps réel, ce qu'il voit et ce qu'il ressent. On a l'impression de marcher à coté de lui, avec lui, un peu comme si on était un aveugle et qu'il était nos yeux.

Tout au long de la lecture, on apprend les grandes histoires et les anecdotes contemporaines du paysage et des villes qui ont poussé. Entre les blocs de textes, les photos de Valerio Vincenzo incitent le lecteur à la méditation. Derrière une simplicité apparente, un livre très bien écrit et composé.

On débute et on finit le voyage par Roissypôle, un monde qui n'est pas à l'échelle du piéton. Trente étapes plus loin, on a fait un vrai voyage en compagnie de l'auteur, on a appris énormément de choses. On ne peut plus regarder le paysage urbain comme avant: on a l'impression de sentir ses lignes de forces, de deviner ce qu'il y a derrière la ligne d'horizon...Combien de personnes ne savent rien des histoires cachées au bout de leur rue et de ce que les politiques et urbanistes ont décidé à leur place....
St Denis, exploitation maraîchère de René Kersanté

Après chaque chapitre, j'avais la sensation d'avoir un paysage mental dans la tête, plein de réminiscences, voire même des flash, comme si j'avais visité les lieux . Les rencontres avec des "locaux" enracinés et investis qui font vivre les lieux et dont les récits de vie nourrissent le livre. On rencontrera un jardinier utopiste à Nanterre, un agriculteur traditionnel qui se convertit peu à peu aux AMAP (Jardins de Cérès) et au biologique et lutte pour l'enterrement du métro, un gendarme historien amateur, un maire natif d'une ville difficile qui espère encore, un éclusier qui souligne le caractère écologique et indispensable du trafic fluvial, un original qui a sauvé de l'oubli la pyramide de Cassini et bien d'autres...Tout une ribambelle d'idéaux qui s'expriment au long de la randonnée et qui font du bien dans notre époque désenchantée.

 Et soyons lucides: Guy-Pierre Chomette a fait le voyage à notre place car nous n'aurons jamais le temps d'explorer tous les lieux qu'il a traversé. Lire ce livre, c'est un peu comme le plaisir de rêver sur une carte: on laisse glisser ses yeux sur le papier, sur les lignes géométriques ou sinueuses, l'imagination fait le reste. Il nous épargne la fatigue de la marche où on se cogne au réel, au poids du corps, à la vigilance nécessaire.
Guy-Pierre Chomette a peut-être voulu mettre tout le paysage traversé, sa grande et sa petite histoire, les anecdotes du quotidien, dans l'espace d'un livre, et moi je voudrais mettre tout son livre dans mon billet.

Mais il nous reste une solution pour pallier à la frustration : aller dans les paysages et lire ou relire le livre, à la fois guide et livre de voyage.

------------------------------------------------
Notes de lecture avec n° de page.

EN PARISIS
Le village fantôme du vieux pays de Goussainville

  • Sortir à pied de Roissy-Charles-de-Gaulle, l'échelle n'est pas celle du piéton. Roissy-en-France, les "cônes de bruit".
  • Vieux pays de Goussainville: le village fantôme où un habitant s'accroche envers et contre tout. L'église protège le village de la destruction car classée.
  • François Maspero Les passagers du Roissy-Express( lu 4 mois plus tard: Les passagers du Roissy-Express. Triangle de Gonesse, verdure, petite route désaffectée. Projets de centres commerciaux. Ikea. Vieux pont abandonné. Parc des Expo RER B. Usine PSA D'Aulnay.
  • 57 St Denis, d'après la légende, mit sa tête sous son bras...les raisons des recherches archéologiques...
EN MANTOIS


  •  92 rouleau de peinture rouge- les arcs rouges de Felice Varini
  •  93 Asnières et Gennevilliers, guerre de cité, boulevard Pierre de Coubertin.
  • 95 Refuser de faire imploser des tours car trop violent.
  •  96 Fulgence Bienvenüe. Port de Gennevilliers, 350 km de fleuve entre Gennevilliers et Le Havre, une piste cyclable...
  •  98 histoire : le dépôt des pauvres- le flagrant délit de mendicité- les clochards étaient écroués - Vue dégagée sur le flanc occidental de La Défense.


  • Nanterre, histoire, Monique Hervo: documenter le bidonville- rue de la Garenne, au 127 (disparu) un seul point d'eau- labyrinthe de venelles boueuses. Idée : faire respirer la ville avec les faisceaux ferroviaires.
  • 102 Cimetière de Neuilly, point de vue fermé, axe historique de Paris - St Germain en Laye.
  • 106 Roger des Prés, personnage de Nanterre- agro-poésie- le plessage. Longer l'A 86.
  • 110 Cours Ferdinand de Lesseps - île de Chatou longue de 9 km- digue de Croissy. Mirador de vieilles pierres.
  • Frédéric Utter l'éclusier. Extrait qui donne une idée du style simple et efficace de l'auteur :
« Tout à coup, un pousseur de barges des ciments Lafarge heurte violemment l'entrée de la petite écluse. Le perchoir de Frédéric tremble sur ses bases. Les hommes de bord, un peu gênés, lui font de grands sourires.                                                                                         - Salut, tu vas bien ? demandent-ils comme si de rien n'était.  
      - Ben ouais, ça va, mais faites gaffe, quand même!                              - Ils sont pressés de rentrer chez eux, ceux-là, maugrée l'éclusier en refermant la fenêtre de son refuge. S'ils nous arrachent une porte, le temps qu'on répare, vous verrez des hordes de camions déferler dans le Grand Paris ! »
  • Forêt de Malmaison, en 1959, fait divers, l'affaire des "ballets roses"- étang de St Cucufa.
  • 113 Marnes la Coquette et loi SRU- domaine de la Marche- Parc de Marnes, le plus sélect. Le pouvoir des classes dominantes est aussi un pouvoir sur l'espace :
 « Sur le schéma du futur métro du Grand Paris, établi au début des années 2010 après de longues négociations entre l'Etat et les collectivités locales, une curiosité saute aux yeux: alors que 72 gares sont prévues pour 200 km de lignes, soit une tous les 2,7 km, aucune n'est programmée entre Rueil-Malmaison et Versailles. 
(...)A la société du Grand Paris, où j'essaierai d'en savoir plus sur les raisons de ce qui m'apparaît comme un oubli regrettable, on me répondra -en off...- que les élus de ces banlieues cossues ne veulent tout simplement pas de ce métro chez eux. »

  • 119 Entrer dans Versailles, hauts murs clôturant. Paris à 21 km - urbanisme mégalomane.
  • 121 Monter à Satory. Didier Bertin, le gendarme historien. Hameau de Bouviers: remonter le temps.
  • 127 Ville neuve: St Quentin en Yvelines. Histoire des villes nouvelles. 150 000 habitants, murailles de Samaris. Ville allégée où les voitures sont tenues à distance.
  • La Ville Bidon de Jacques Baratier, film souvent cité

HUREPOIX.

  • Palaiseau. L'Essonne: créé en 1968. Plateau de Saclay- Châteaufort. 2011 la rigole de Châteaufort. Hydrographie, comment drainer les eaux.
  • 157 Collectif "Enterrez le métro"- Terres menacées par l'urbanisation- les terres de Saclay sont parmi les plus fertiles de France.
  • 163 Urbanisation dévoreuse de terres agricoles exceptionnellement nourricières- danger de l'étalement urbain devenu incontrôlable - chaque jour en France, + de 160 ha sont recouverts par le béton.
  • 166 Ecole polytechnique. 169 Jean-François Pernot, histoire militaire. 174 Laurent Leylekian, acoustique des moteurs d'avion- la psychoaccoustique: il y une différence entre le son perçu et le son émis.
  • 173 Descendre du plateau de Saclay.
  • 176 Lieux monofonctionnels- zones dortoirs- zones de travail.
  • 177 Le vieux Massy. Massy et Antony, emblématiques cités dortoirs.
  • 194 Wissous, sa gare, la plaine de Montjean.
  • Rungis/ Orly- perdre ses droits de piéton- contrôlé par des militaires.
  • 188 Le grillage Dirickx, Axis et Axor. Le concept de marchabilité qui commence à être pris en compte par les urbanistes (IAU)
  • 190 MIN de Rungis, déserté à 14 h.
  • 191 « Un clochard solitaire erre sur l'avenue des Maraîchers chauffée à blanc, comme l'unique survivant d'une ville abandonnée. »
  • 192 Cachan, le jardin panoramique.
  • 193 Pyramide de Cassini, carton chien méchant, encore un personnage original: St Jean Aguerre. Le bonheur des rencontres imprévues.

BRIE
Noisy-le-Grand. Les Espaces d'Abraxas, édifiés par l'architecte Ricardo Bofill

  • 215 Pourquoi tant de Pompadour dans le secteur cristolien. Pierre Billotte, Pierre Dufau. Iles de Créteil.
  • 219 St Maur des Fossés. Méfiance des communes du Grand Paris les unes envers les autres.
  • 225 Cité-jardin de Champigny. Henri Sellier.
  • 227 Noisy-le-Grand. Le ballon. Yves Lion.


RETOUR EN PARISIS

  • Chelles et Jean Valjean
  • 254 squats, moulin de Sempin. 258 Tour Utrillo qui va devenir la Tour Medicis
  • 260 Aqueduc de la Dhuys, coulée verte, réputation de la forêt de Bondy.
  • 261 Le maire de Clichy Olivier Klein. L'histoire et l'échec de la copropriété. Visite dans la ville. Bidonvilles verticaux.
  • 268 Le Raincy- Dampart 30 km de randonnée. L'employé de la déchetterie de Livry-Gargan.
  • 270 Le scandales des pavillons à la découpe à Sevran, 400 euros le lit. 272 Gare des Beaudottes.
  • 274 Prison et arrêt de bus à Villepinte. 276 Avenue Vauban et présence de l'aéroport. Tremblay-Vieux-Pays, Tremblay-en-France.
  • 278 « X masculin n°13/0824 »- cette sensation de fin du monde, caravane et effluves de kérosène. 279 Le Mesnil-Amelot. 282 finir à Roissy, retour au point de départ.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire